Nouveautés

 

Nous étions un seul être et nous étions en paix. Mais nous l’avons oublié et nous sommes devenus tels des rois déchus ayant perdu notre couronne. Alors l’uniformité a remplacé notre unité, et notre diversité a dégénéré en divisions.

Cette confusion se reflète dans tous nos conflits, dans toutes nos guerres, dans la violence et les souffrances de ce monde devenu le théâtre de notre propre démence dans un cycle d’injustices et de destructions sans fin.

Parfois, il y a des trêves, comme la présence et le soutien de parents et de proches bienveillants, la rencontre d’un conjoint merveilleux, la joie de vivre d’un enfant, des réussites et des réalisations diverses, des passions, des périodes d’abondance et de prospérité. Mais un jour ou l’autre, l’impermanence revient à la charge, comme pour nous rappeler que ce monde n’est destiné qu’à notre voyage et qu’il n’est pas notre demeure.

En période de conflits, nous pouvons toujours nous habiller de couleurs voyantes et chatoyantes, sans doute en souvenir de l’aura lumineuse de notre être véritable, ou nous barder d’uniformes équipés d’armes redoutables, curieuse expression de la devise : "protéger et servir." Mais c’est oublier que la violence appelle toujours la violence et qu’elle n’est jamais une solution pour retrouver la justice et la paix qui sont les clefs de notre royaume.

Tout cela peut changer, à condition de ne plus chercher les solutions à l’extérieur, dans ce monde, en corrigeant les autres. Acceptons et accueillons ce qui est. Puis retrouvons le souvenir de notre unité et osons ensuite la manifester avec simplicité. Il ne s’agit pas de convaincre, de juger et de forcer quiconque, d’avoir plus ou mieux, mais d’être.

Même sur le chemin de notre unité se trouvent des écueils, des mémoires et des implants subtils qui tentent de maintenir les doutes, les peurs, la séparation et l’égoïsme. Quand notre mental juge, notre corps et ses émotions souffrent. Mais qui a vocation à souffrir indéfiniment si tel n’est plus son choix ?

Osons renverser en nous les obstacles qui affirment que la paix serait utopique, ennuyeuse, impermanente, faible, achetable, réservée à une élite, opium du peuple, artificielle, facile à atteindre sans efforts ou perfection surhumaine.

La révolution de la paix est d’abord intérieure. Elle vise les ressentis, les sensations corporelles. Elle apporte de la détente dans les inconforts, l’harmonisation émotionnelle, élargit la vision. Elle réunit la conscience et le corps

Cette révolution demande à la fois un engagement total et un dépouillement du superflu. Une écoute fine et subtile de notre corps, de nos sensations, de nos émotions, de nos pensées, de nos inspirations et une puissance de rayonnement. Le respect de notre intégrité tout comme une bienveillance lucide et sans faille. Autant de qualités qui émergent naturellement de notre être profond.

Sur le chemin du retour à nous-mêmes, nous retrouvons des compagnes et compagnons de route. Ceux et celles qui nous aident à désamorcer nos bombes intérieures, celles que nous avions si promptement tendance à projeter sur eux. Grâce à eux, nous pouvons enfin poser les armes et guérir de toutes nos blessures.

Il y a aussi celles et ceux venus nous rappeler la mélodie oubliée de notre Cœur, la liberté joyeuse de notre Soleil intérieur. Ces enseignants, ces guides, ces maîtres de pratique , dans le visible, le subtil et l’invisible, viennent nous aider à dégager et à révéler la flamme éternelle de notre Cœur. C’est le temps de la recherche, de la découverte, de l’apprentissage, de la pratique, des acquisitions de connaissances et de compétences.

Puis vient le temps d’offrir. C’est aussi le temps de l’intégration, du dépouillement, de la simplicité, et de la sagesse. C‘est le moment d’apporter sa contribution originale à ce monde et de vivre l'expérience de la liberté, de l'unité et de la fraternité.

Sur le chemin de la Paix, que vous ayez besoin de guérir, de chérir ou d’offrir, je vous propose des productions, des créations, des rencontres et des ateliers pour retrouver et célébrer notre Unité et notre diversité, dans la joie de nous retrouver.