L’écoute fine est la clef de votre réalisation. Enseignement canalisé par Patricia Bonneville à Paris le 26/12/2018. Copyright©2018. Tous droits réservés.

(Extraits. Les titres ont été ajoutés lors de la transcription pour faciliter la lecture)

Écoutez finement votre terre pour la libérer des conditionnements.

Revenez à votre demeure. Revenez à votre terre. Votre terre est votre demeure.

Écoutez finement au-delà des conditionnements, traditions, religions, familiaux, sociétaux. Tous les conditionnements comme des fils vous retiennent dans une écoute superficielle. Pour rentrer en votre demeure, il faut libérer les fils de tous les conditionnements.

Voilà qui n’est point une affaire facile pour les humains. C’est pourquoi revenir en sa demeure demande de la pratique afin de découvrir l’authentique, la profondeur, l’instant naissant et de vous ouvrir à cette réalité, votre vérité.

Ne plus être le jouet de ses pensées, ne plus être le jouet de ses conditionnements, demande une écoute subtile. Comment expérimentez-vous l’écoute fine de votre terre dans la douleur ? Êtes-vous dans le refus quand la douleur est puissante ? Ou entrez-vous dans la profondeur ? Immergez-vous toute votre conscience dans la douleur quand elle est au cœur de votre terre et que, bien sûr, rien d’autre ne peut être là, car vous n’êtes disponible à rien ?

Écouter finement vous permettra de sortir des pensées de la douleur, des idées de la douleur qui créent de la souffrance pour entrer en contact avec sa profondeur et vous abandonner à cette réalité.

Écouter finement vous permet de ne plus résister et donc de moins souffrir. Pour autant les humains cherchent en permanence à être dans le bien-être, à être dans la joie, la paix. La vie est parsemée d’inconforts. Aussi, l’écoute fine de votre demeure, de votre terre vous permettra d’accueillir et de vous détendre dans ces inconforts. De savoir qu’ils seront forcément un jour ou l’autre là, vous permettra de les accueillir avec beaucoup plus de bienveillance en sachant que la vie sur cette Terre est sans cesse impermanente et en mouvement. De même que votre terre est sans cesse, en permanence, en mouvement.

Accueillez l’instant naissant.
L’instant naissant au cœur de votre terre est le plus précieux à contacter, à rencontrer. L’instant naissant, sans tous les conditionnements, les savoirs acquis, l’instant naissant au plus pur de votre intimité, au plus pur de votre vérité, vous enseigne l’authenticité, vous enseigne la connaissance intime de votre cœur et ainsi vous permet de vous à vous, de vous aux autres, de vous au monde, de créer des relations en santé, des relations en vérité, en authenticité.

Accueillez votre terre nue.
Voilà l’objectif fixé en ce temps de solstice pour chacun des maîtres du vaisseau mère, l’objectif d’accueillir la terre nue où germent des milliers de graines, durant l’hiver.

La terre nue est difficile à accueillir. Souvent les humains voudraient qu’il y ait toujours des fleurs, toujours de la luxuriance. Et voilà qu’en ces temps de solstice d’hiver, la terre est nue. Et plus vous allez écouter finement, accueillir cette terre dans le silence de sa nudité, et plus vous allez sentir la vie qui germe déjà, chaque jour davantage éclairée par le soleil qui reprend de plus en plus de puissance. Un temps de gestation, un temps de repli est nécessaire à la vie.

Écoutez finement en votre terre, en votre demeure, comment vous accueillez la terre nue, comment vous accueillez l’hiver. Dans quel secteur avez-vous le plus de difficulté à accueillir la nudité de votre terre ?

Sortez des idées toutes faites et revenez en contact avec l’instant naissant, ici dans la présence, dans la communion à l’intérieur, à l’inter rieur.

Plus vous allez rencontrer les espaces assoiffés, les espaces nus, les espaces en manque d’irrigation, les espaces asséchés, les espaces contractés, les espaces dilatés, les espaces douloureux, et plus vous allez entrer en rencontre avec votre terre et plus vous allez la connaître. Et plus vous la connaîtrez et plus vous serez en reliance avec les autres terres et avec la Terre porteuse qui nourrit chacune de vos terres.

Accueillez la quintessence de votre terre.
Connectez vos points centre. Activez vos antennes. Élargissez votre perceptivité. Ressentez le lien avec le cœur de la Terre. Assis sur un triangle dont la base est au cœur de la Terre et la pointe à votre cœur, et écoutez finement ce qui se vibre en résonance.

Chacune de vos pensées, chacun de vos ressentis impacte le monde. Et si la conscience n’est point dessus, cela se passe à votre insu. Et plus vous rentrez en connaissance, plus vous acceptez de rencontrer votre terre, plus vous la connaissez, plus vous pouvez émettre une harmonie et offrir à la Terre porteuse cette harmonie.

Au cœur de votre lumière.
Revenez à ce qui est, à l’instant naissant, d’instant en instant, et embrassez l’instant. Au cœur de la lumière que vous êtes, embrassez l’instant et dans cette énergie, reliez-vous au cœur de la clairière avec tous les peuples intraterre, avec toutes les dimensions et tous les règnes, et offrez à chacun, à chacune des dimensions qui peuplent l’intraterre votre fréquence ajustée, ajustée d’une écoute fine et choisie.

Offrez votre quintessence.
Plus vous allez vous essayer à dégager les fils des conditionnements, et plus vous accéderez à la plus pure quintessence. Et qu’est donc la plus pure quintessence chez les humains ? C’est celle du service. Chacun dans sa fréquence est venu pour servir. Mais pour servir de manière ajustée, chacun doit s’écouter et faire le choix de servir cette quintessence, de nourrir cette quintessence, pour ensuite l’offrir.

L’offrir comme un espoir aux autres humains. L’offrir comme une guérison, comme une paix, comme une tempérance, comme une puissance, comme une sagesse, comme une grâce, comme une unité, comme une harmonie, comme une subtilité, comme une intuition, comme une détermination. Offrir votre quintessence demande de l’écoute fine et de la connaissance intérieure.

Écoutez avec votre corps et laissez maître corps vous guider dans cette exploration car lui seul connaît la vérité et la vérité est parfois difficile à accepter.

Êtes-vous disposés à mobiliser votre écoute fine, pour vous et pour chacun des êtres qui croisent votre route ?

Reliez-vous au cœur régénérant de la Terre.

Traversez la croûte et laissez vos dimensions subtiles et invisibles descendre au cœur de la clairière en suivant les courants de lumière. Ressentez, ressentez les différentes densités, les sensations. Et si vous ne ressentez rien, imaginez, imaginez que vous ressentez. Imaginez à partir d’une situation vécue où vous avez ressenti une connexion avec la Terre. Et quand vous arrivez à la clairière, sentez combien le cœur de la Terre active vos énergies de compassion et de transmutation. Et quand l’arche s’ouvre, entrez dans la clairière. Ressentez votre cœur connecté en harmonie avec le cœur de la Terre. Allongez-vous sur les vaisseaux et laissez vos structures vibratoires se réguler.

Plus vous allez opérer ce mouvement régulièrement et plus vous allez favoriser l’écoute fine en votre demeure, dans tous les espaces contractés, des dimensions subtiles et invisibles et dans tous les espaces dilatés des dimensions externes…

Et laissez la source de vie de la subtile quintessence Terre comme un bain de jouvence qui vient régénérer toutes vos dimensions. Ressentez l’allègement énergétique. Ressentez la plénitude qu’apporte cet allègement.

Puis quittez la clairière avec reconnaissance. Remerciez les Dévas et remontez cette légèreté vibratoire dans votre corps physique. Traversez la croûte et remontez cette énergie de légèreté dans tout votre corps jusqu’à la couronne et jusqu’à la coupole, et laissez crépiter vos cellules de cette énergie renouvelée.

Comment est votre terre ? Posez-vous les deux pieds équilibrés sur le sol ? Contractez-vous le ventre ? Êtes-vous détendu dans le dos ? Comment est la nuque ? Visitez vos espaces. Est-ce que les yeux sont secs ? Entendez-vous le cœur ? Comment sont les viscères ? Comment est la peau ? Où sont les inconforts ?

Soyez attentifs à votre royaume et ses milliards de sujets et plus vous saurez les gouverner avec bienveillance, et en les reconnaissants, et plus ils seront joyeux de vous servir. Et plus ils auront d’énergie pour que vous serviez le monde.

...

Pour être toujours ajusté(e).

Pratiquez, chaque jour, pratiquez l’écoute fine afin de dégager les fils des conditionnements et de plus en plus, au plus près de ce qui se joue en vous, vous saurez apporter ce qui est juste à votre terre et dans vos relations inter-terre.

Nous vous remercions.

« Merci. »

Nous nous retirons.